Le monde a-t-il encore besoin de citoyens du monde « éclairés » ?

26 janvier 2017
Tout comme dans le secteur de la santé, de l’enseignement, de la culture,…les restrictions budgétaires continuent de plus belle dans le secteur de la coopération au développement. Le couperet est maintenant tombé pour l’Infocycle.
En dehors des restrictions budgétaires qui visaient l’année passée les programmes Sud de la CTB, les programmes Nord sont maintenant pris pour cible.

En ces temps difficiles, où la manipulation de l’information est pratique courante, nous nous devons non seulement de respecter les accords internationaux, mais nous avons aussi plus que jamais besoin de citoyens informés et critiques, et ce afin de lutter contre le changement climatique, la migration, les inégalités croissantes, la guerre et la violence. Des citoyens qui associent un développement économique durable aux idées de paix, de justice et de solidarité.

Depuis 50 ans, la coopération au développement belge organise une série de formations en français et en néerlandais ; phénomène unique qu’est l’Infocycle en Belgique voire même en Europe.Ce cycle de formation, organisé depuis 2001 par la coopération technique belge (CTB), s’est continuellement adapté, au fil des années, aux changements de visions du développement.Ce qui a démarré comme une préparation obligatoire pour les futures coopérants partant sur le terrain, a évolué vers une formation de plus large envergure, contribuant à une meilleure compréhension des enjeux mondiaux actuels et stimulant l’engagement des citoyens.Le programme actuel est qui plus est entièrement cohérent avec les Objectifs de Développement Durable (ODD), souscrits par la communauté internationale en septembre 2015.

Depuis 2001, plus de 16.000 participants ont suivi l’infocycle, formés par plus de 500 conférenciers passionnés, venant aussi bien du secteur privé, que du milieu académique, des ONG, et de la société civile au sens large. Les participants viennent d’horizons géographiques et socio-culturels divers, des quatre coins de la Belgique et du monde.Le fait que cette formation unique soit organisée par une institution publique démontre non seulement l’engagement du gouvernement vis-à-vis des problématiques sociétales mondiales, mais renforce également le dialogue entre les pouvoirs publics et la société civile.

En dehors des restrictions budgétaires qui visaient l’année passée les programmes Sud de la CTB, les programmes Nord sont maintenant pris pour cible.  Afin d’épargner quelques bagatelles, le gouvernement menace de faire disparaitre ce programme unique, tout comme les autres programmes Nord de la CTB également sévèrement touchés.  Ces restrictions budgétaires ne sont cependant pas une nécessité mais un choix politique délibéré.  Nous attendons tout du moins de la part de nos décideurs politiques qu’ils prennent clairement la mesure de telles décisions et nous leur demandons de  faire un choix en connaissance de cause.  Plus que jamais, ce monde a besoin de citoyens du monde éclairés.    

Les initiateurs:

Chafik ALLAL, Joséphine ARPAILLANGE, Namur CORRAL, Johan COTTENIE, Cécilia DIAZ, Joris DE BEER, Bart DE BRUYNE, Eric DEWAELE, Catherine EECKHOUT, Hanne FLACHET, Karlien GORISSEN, Florence KOHNEN,  Søren STECHER-RASMUSSEN, Veerle STEPPE, Pieter VAN EECKE, Pierre VAN STEENBERGHE

Vous êtes également de cet avis ?

Si vous souhaitez faire entendre votre voix, vous pouvez vous rendre sur la page FB d’Infocycle :   https://www.facebook.com/Infocycle/ ou envoyer un mail à infocycle@btcctb.org  

Avec le soutien de

Labels de qualité

Avec le soutien de